Expat, Français, Pratique, Worldschooling

Entrepreneur, maman, instruction en famille: pas une minute à perdre!

Le temps file. À toute allure. Ou est-ce juste la façon dont j’occupe mes journées? Je n’ai pas spécialement l’impression d’être stressée, mais ce qui est certain, c’est que je suis toujours occupée.

C’est que j’ai toujours aimé les défis, même si souvent je me demande pourquoi. Mais c’est ma façon à moi de vivre, de me sentir heureuse à travers l’accomplissement. Lorsque je vivais en Belgique, j’avais 300 hobbies (la pâtisserie, la couture, la peinture, le tricot, les langues, la guitare, le coloriage, etc.) et 200 projets (un voyage scolaire à diriger, des fêtes  d’anniversaire à organiser, un mariage à conceptualiser, des tables de conversation à mettre sur pied). Bref, je ne m’arrêtais pas non plus, mais j’étais clairement beaucoup plus éparpillée, car toutes ces choses, bien qu’agréables, ne me permettaient pas spécialement d’avancer, d’aller quelque part. Entendons-nous, je ne regrette rien! Mais il était temps pour moi de trouver une direction. De me donner les moyens de devenir ce que je suis censée être, de faire ce pour quoi je suis réellement faite et ce pour quoi j’ai du talent, et ce qui me tient vraiment à coeur: l’enseignement et l’apprentissage. A 300%: 100% pour mon entreprise, à 100% pour mon développement professionnel et personnel, et à  100% pour l’instruction scolaire de ma fille.

Oui, ça me fait 3 temps-plein. Ou quatre mi-temps. Ou alors on arrête juste de compter les heures, parce que c’est comme ça une fois qu’on fait ce qu’on aime vraiment, ce qui nous passionne et ce qui compte pour notre existence. Car je n’ai jamais l’impression de perdre la moindre minute de mon temps. Mais il n’empêche que c’est assez sportif au niveau de l’organisation…

Alors, c’est quoi mon secret? Je vous le livre, c’est cadeau, c’est tout beau:

La priorisation, les to-do lists, la segmentation de ma journée en plusieurs tranches horaires très claires pour tous les membres de la famille, et une femme de ménage!

La beauté de re-construire sa vie ailleurs, c’est que tout est à refaire, donc on peut imaginer ce qu’on veut. Surtout lorsqu’on devient indépendant des horaires d’un patron parce qu’on devient son propre patron. Première étape donc: délimiter les priorités de sa vie. C’est crucial car ce sont elles qui vont donner la direction et nous aider à y voir plus clair, à faire nos choix plus facilement. Toutes les choses qui ne m’apportent rien au niveau de mes priorités n’ont pas leur place dans mes journées. Parce qu’il est évident que je n’ai tout simplement pas l’énergie ou le temps pour d’autres choses.

Mes priorités aujourd’hui sont:

  1. Vivre en harmonie avec moi-même et avec ma famille
  2. Vivre de mes propres revenus générés par mon entreprise en faisant ce que j’aime, comme j’aime le faire, et travailler avec des gens positifs.
  3. Voyager et profiter du monde qui s’offre à nous

Par conséquence, mes journées commencent par une séance de méditation sur ma terrasse (face aux palmiers vietnamiens), suivie d’une séance de yoga. Ensuite, nous prenons le petit déjeuner avant de commencer “l’école” avec ma fille en milieu de matinée. Après le déjeuner, c’est l’heure du travail. Pendant une partie de l’après-midi, je me consacre à mes cours en ligne jusqu’au début de soirée, où j’ai instauré une pause de 3heures pour pouvoir passer du temps de qualité et de détente: promenades, discussions, jeux, repas. À 20h, le travail reprend avec encore 2h de cours avant de m’attaquer à la partie “développement professionnel” qui dure en moyenne 2 à 3heures par jour. Tout ça 6jours par semaine. Le dimanche, c’est la journée de repos et c’est carrément sacré.

Cette organisation est aujourd’hui ancrée dans notre façon de fonctionner, ce qui permet à chacun de savoir à quoi s’attendre et à créer un peu d’ordre dans une vie qui peut, au regard extérieur, sembler parfois chaotique car non conventionnelle.

Les to-do lists sont un point essentiel de ma gestion du temps. Au début de chaque mois, je fais une liste des choses que j’aimerais accomplir pendant le mois et les étapes nécessaires pour y parvenir. Ensuite, chaque soir, avant d’aller me coucher, je note dans mon agenda mes objectifs du lendemain. Ces objectifs, ou “tâches”, doivent bien entendu rester réalistes au risque de se sentir dépassés très rapidement. Je commence par les choses essentielles, ensuite les “extras bienvenus” pour avancer sur mes projets plus volumineux que je dois répartir sur plusieurs semaines tels que “développer le site web” ou “créer un cours en ligne”. J’essaye en général de finir une ou deux petites étapes de ces gros projets par jour, ce qui me donne une claire sensation d’avancement et d’accomplissement quotidien. Ensuite, je pense également à mon bien être personnel et j’ajoute une activité complètement égoïste qui me fait du bien selon le temps et les fonds disponibles, comme lire un roman (je vous ai parlé de mon challenge de lire 25 livres en 2018?), jouer à un jeu vidéo pendant 1heure (une ou deux fois par semaine), faire une sieste si je me sens fatiguée, me faire chouchouter au salon de beauté (une fois par mois en moyenne). Finalement, j’ajoute une affirmation positive (petite phrase inspirante) pour rester motivée et booster ma confiance en moi. Mon agenda étant ouvert sur mon bureau à tout moment, je lis cette phrase plusieurs fois par jour. Par exemple, aujourd’hui, ma phrase disait “J’invite la paix et l’harmonie à s’installer en moi et à m’entourer à chaque instant”.  Au fur et à mesure de la journée, je sur-ligne les tâches accomplies. Si je n’arrive pas à compléter ma liste, surtout, je ne culpabilise pas. Au lieu de ça, je me dis que j’ai sûrement sous-évalué la quantité de travail et que je ferai mieux demain.

C’est important pour moi parce que l’un de mes plus gros défaut, c’est l’impatience. Et quand j’ai une idée, un projet, quelque chose à apprendre, j’ai une force en moi qui me donne l’impression que ça aurait dû être fait il y a deux semaines. Ce qui est évidemment complètement ridicule et inutilement stressant. J’essaye donc de contrer mes mauvaises habitudes avec une organisation claire et respectueuse de notre mode de vie et de nos rythmes à tous les trois.

Finalement, je n’ai clairement pas le temps de m’occuper du ménage en plus de tout ça, et ce ne fait pas (plus?) partie de mes ambitions… J’ai donc appliqué un des principes de base du travail en équipe: la délégation! Je fais un petit coucou à notre femme de ménage en passant: Kim, si tu nous lis, tu es géniale, on t’adore!

Alors? Hyper-chargé hein? Hyper-organisé surtout, mais j’ai le temps de faire tout ce qui est important pour moi. Enfin, la plupart du temps…

Car il y a des aspects négatifs quand même non?

Bah évidemment. Nous ne vivons pas dans un monde parfait. Avec des journées pareilles, il y a forcément des choses qui passent à la trappe…

  1. Tout d’abord, je n’ai pas beaucoup le temps et/ou l’énergie pour socialiser. Heureusement, Alex s’en charge pour deux , sinon je pense que je ne rencontrerais pas grand monde… Oui, ma vie sociale est presque morte. Ceci est dû également à d’autres facteurs, notamment le fait que 1) c’est la première année de mon entreprise et je pense qu’il faut du temps pour trouver une vitesse de croisière, ce qui pourra libérer plus d’heures de loisir; 2) en tant qu’expatriés, je ne trouve pas ça très facile de se faire des “amis”. Des connaissances, oui, certes. Mais trouver au bout du monde des gens qui ont des valeurs similaires aux miennes, qui ont une vision commune, une vie semblable à la mienne avec des horaires qui collent, et avec qui il y a “du feeling”, c’est pas forcément évident. Mais mes étudiants en ligne, c’est un peu comme des amis, non? Ah non? Ah bon..
  2. Les voyages restent limités. C’est à dire que je “vis” en voyage, voyez-vous? Donc, je suis libre d’explorer ce beau pays et ses merveilles dans mon temps libre. Le dimanche quoi. Mais le dimanche, ben, je suis fatiguée… Et prendre un bus pour faire 4heures de route aller + 4heures de route retour le seul jour que nous avons pour nous reposer, bof bof… Alors souvent on se retrouve à la piscine, ou dans un café de notre quartier. La solution à ce problème est simple: il suffit de prendre quelques jours de congé de temps en temps et partir en long week-end. C’est d’ailleurs un projet que nous mettrons en place prochainement!

Un regret?

Aucun! Comme je le disais, ma vie d’employée en Belgique n’était pas spécialement plus calme.

1 – Je ne travaillais pas autant d’heures, mais je passais énormément de temps dans les transports. Aujourd’hui mon temps de trajet est de 2 secondes…

2 – Je ne voyais presque pas ma fille et j’ai aujourd’hui la chance de créer une relation hyper-privilégiée avec elle

3 – Travailler pour quelqu’un d’autre et travailler pour soi, c’est un monde de différence!

Lorsqu’on dit “les heures ne comptent pas”, ça devient quelque chose de positif. Je suis heureuse à chaque instant de ma journée. J’ai hâte d’être demain matin pour  voir le soleil briller dans un ciel bleu, d’y avoir mon petit moment méditation.  J’ai hâte de voir quels progrès j’aurai faits au yoga. J’ai hâte de faire l’école avec ma fille et de la voir apprendre, rire, s’épanouir, être curieuse du monde. D’aller jouer aux poissons et aux pêcheurs dans la piscine et nous laisser sécher au soleil. J’ai hâte de voir mes étudiants dont je suis l’évolution personnellement et avec un grand plaisir, avec qui les conversations sont toujours intéressantes. J’ai hâte de raconter mes journées à Alex et de l’entendre me parler de ses dessins, de son tennis, de ses questionnements sur la vie, le succès, l’amour. De le voir sourire et heureux ici, bien plus qu’il ne l’était là-bas. J’ai hâte d’apprendre de nouvelles façons d’être encore meilleure dans mon domaine. Et de m’endormir le soir en sachant que je n’ai pas eu une minute à perdre. Et pas une minute de perdue.

Merci l’Univers.

This slideshow requires JavaScript.

Psst: pour plus d’info sur mes cours de langue en ligne, allez faire un tour par ici –> English Sunny Side

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s