Discover, English, Expat, Français

Coup de foudre à Ho Chi Minh

Enfin, le jet-lag s’estompant peu à peu, nous avons pu nous lever à une heure décente et tester le petit déjeuner de notre guest-house. Le guide du routard nous avait convaincu par la description de l’idyllique terrasse sur le toit, et nous ne sommes pas déçus: des petites tables de bois entourées de plantes luxuriantes, une balançoire en fer forgé tout ce qu’il y a de plus mignon. Même les oiseaux et les papillons se sentent bien ici, et en plein centre-ville, c’est un petit havre de paix où nous n’hésiterons pas à venir nous ressourcer dans les jours à venir. Le petit déjeuner est simple mais efficace: du pain presque français (oh bonheur!), de la confiture, du beurre, des oeufs au plat, des bananes et de la pastèque, le tout agrémenté d’un jus de citron frais. Nous mourrions de faim depuis la veille, à croire que nos estomacs sont encore à l’heure belge, et c’est avec appétit et envie que nous dégustons ce premier repas de la journée.

Mais il ne faut pas traîner, car si vous vous souvenez bien, aujourd’hui nous avons rendez-vous avec Liu pour visiter quelques appartements dans le District 2. Rendez vous au centre commercial Vincom! Nous prenons un taxi conseillé par la réception, de la compagnie Vinasun, réputés pour être efficaces et sérieux: lorsque nous demandons au conducteur de mettre le compteur, il hausse un sourcil pour nous signifier que c’est une évidence. Tant mieux!

Le trajet est excitant car nous pouvons observer l’étendue de la ville: il y a tellement à découvrir! En nous dirigeant vers le District 2, nous notons que cette ville est véritablement en plein boom économique et immobilier! Des constructions jaillissent à gauche à droite de partout, et nous devinons que les vietnamiens sont aussi rapides que dans d’autres mégalopoles asiatiques pour terminer les projets en cours. Alex me fait remarquer que personne ne mendie, ici. En effet, tout le monde travaille, même si c’est pour vendre des cacahuètes, comme le gentil commerçant qui nous a offert une dégustation la veille. Un peu plus de vingt minutes plus tard, nous voici arrivés à destination: Le « MegaMall » Vincom. Nous avons rendez-vous dans 15 minutes, mais je n’ai pas encore acheté de carte de téléphone locale et j’ai un peu peur de ne pas reconnaître Liu. Nous entrons donc pour voir s’il y a un McDo, histoire de capter leur wi-fi. Pas besoin, le centre commercial est doté de son propre réseau accessible gratuitement.

Nous sommes d’ailleurs étonnés par l’allure et la taille de cette endroit, et décidons de nous promener un peu: des magasins de luxe, des restaurants, une école de langue dans laquelle j’avais postulé précédemment mais avais été refusée car mon passeport n’est pas britannique (discrimination!), une patinoire et apparemment il y aurait même un cinéma. Beaucoup d’expats asiatiques s’y promènent, et je me sens légèrement mal à l’aise: tout ceci n’a rien à voir avec l’Ho Chi Minh qui commençait à me charmer…

Mais mon téléphone sonne et c’est Liu! Il est temps de visiter les appartements. Elle nous parle du projet Masteri Thao Dien, pour lequel elle travaille en priorité, et propose de nous montrer 5 ou 6 appartements dans des tours différentes. Son anglais approximatif dépasse la moyenne locale et est suffisant pour que nous puissions nous comprendre. Ouf! Nous entrons dans la première tour. Le lobby est immense, propre, frais, et gardé par deux agents de sécurité. Nous nous dirigeons vers les ascenseurs et montons aux 5ème étage. Le premier appartement a encore besoin de finitions, Liu nous dit que ce sera fait pour demain, ce que nous trouvons assez incroyable au vu de ce qu’il reste à faire. Mais la vue n’est pas agréable, et tout semble un peu trop étriqué pour que nous nous y sentions à l’aise. L’odeur du neuf est nauséabonde. Bref, direction l’appartement suivant, qui semble être une copie conforme du premier. Mais le troisième est nettement mieux, avec une vue sur la rivière et sur les petites maisons du quartier. Les chambres sont plus spacieuses, avec un dressing, une machine à laver, deux salles de douches, et un chouette canapé. Coup de coeur à Ho Chi Minh!

Nous finissons tout de même les visites, et Liu nous emmène voir les « communs »: une superbe piscine entourée de beaux transats, un espace barbecue « pour inviter ses amis » – je lui notifie sur le ton de la rigolade qu’il faudra d’abord qu’on se fasse des amis – plusieurs plaines de jeux pour enfants ainsi deux étages d’espace de jeux intérieurs, une salle de gym, un studio pour le yoga, des courts de tennis, bref… le Club Med pour expats.

Avant de quitter Liu, nous discutons des modalités de location, nous lui demandons de négocier le prix de notre coup de coeur. Elle nous promet qu’elle fera de son mieux et nous propose également son aide: pendant toute la durée de notre séjour, elle sera l’intermédiaire entre nous et les propriétaires, les réceptionnistes et peut aussi nous aider à trouver une excellente connexion internet, élément essentiel pour nous.

Nous nous baladons encore un peu dans le quartier, mais le vent se lève et le ciel gronde, presque aussi fort que nos estomacs affamés et nous décidons donc de rentrer à l’hôtel. Sur le chemin, j’hésite. Cette bulle pour expats est certes très confortable, mais n’est-ce pas trop une « bulle » justement. Qu’il y a t’il en dehors de ces murs? Je veux pouvoir découvrir pleins de choses, moi, emmener Anaïs en ballade, parler à des locaux, faire des courses, acheter des fruits à des marchands dans la rue, … Et même si les prix sont abordables, je ne vais pas payer 20$ de taxi régulièrement pour faire l’aller-retour vers le centre.

Alex me rassure et me rappelle que c’est le meilleur des compromis pour élever notre fille, qui aura tout ce dont elle a besoin surtout que ce n’est pas non plus un ghetto et que nous ne sommes pas confinés entre les murs de notre « maison-club-med ».  Je fonce tout de même sur internet pour en savoir un peu plus, voir ce que d’autres en disent. Google est mon ami: je tombe sur plusieurs articles qui me parlent de ce que nous n’avons pas eu l’occasion de découvrir, c’est-à-dire les alentours avec pleins de petites échoppes, du street food, des supermarchés locaux, et des petits restos vietnamiens, mais aussi coréens, japonais, français, italiens,… Apparemment, il y aurait aussi un bus, qui pour 5000 dôngs (le prix d’une glace chez Burger King – soit 20 centimes de dollars) et en 20 minutes nous emmène dans le centre. Le meilleur des deux mondes donc?

A ce moment précis, le téléphone sonne. C’est Liu. Les propriétaires ont accepté notre offre. Nous envoyons une copie de nos passeports et prenons rendez-vous pour demain matin afin de signer le contrat de bail! L’excitation et la joie l’emportent! Nous avons trouvé un logement en une journée! Je vais commencer à croire ce que les expats répètent sur les forums: au Vietnam, tout est possible!

Nous allons fêter ça à notre cantine, mais aujourd’hui les plats sont moins bons, et ils trichent un peu sur la note. Bon, c’est le jeux, mais du coup on a envie d’aller voir ailleurs. Il est 17h et le sommeil se fait sentir: la chaleur ambiante et la fatigue des visites, sûrement. Petite sieste donc jusqu’à 20h30 où nous sortons enfin chercher du shampooing et des bouteilles d’eau. La petite bouteille de Head and Shoulders: 50.000 dôngs (2$), les deux grandes bouteilles d’eau: 18.000 dôngs (0,80$).

Nous décidons de pousser la ballade pour trouver quelque chose de différent à manger. C’est fou ce que c’est animé le soir ici! Un tapis de motocyclettes et un brouhaha de klaxons accompagnent notre promenade, qui nous mène à une « food-court », espèce de marché aux étals permanents qui proposent une myriade de nourritures différentes: des pizzas, des sushis, du japonais, du chinois, du thaï, du vietnamien bien sûr et du  « bubble tea » que nous avions goûté à Londres l’année dernière. Mais nous arrivons un peu trop tard et les échoppes ferment rapidement les unes après les autres. Nous nous rabattons donc vers une des dernières ouvertes, ce soir, on mange thaï! Les prix sont autres que notre cantine habituelle: autour des 75.000 dôngs le plat (3,50$). On se laisse tout de même tenter, mais quelle déception: l’attente est interminable, les quantités sont minimes, la qualité médiocre, et malgré mes indications, ma salade de mangue est tellement pimentée que même Alex n’arrive pas à la manger. En plus, ils y ont fourré des mini-crevettes dedans. Mais je me refuse de payer pour rien et décide de relever le défi qu’Alex me lance. Je trie les crevettes et je mange rapidement avec du riz, froid certes, mais qui apaise les papilles. Finalement, nous trouverons aussi des bouts de porcelaine cassée dans l’assiette. Je veux bien faire des efforts d’acclimatation, mais tout a des limites. Nous n’y retournerons évidemment pas!

Sur le chemin du retour, nous repérons un resto japonais et pendant que nous jettons un coup d’oeil au menu, un américain entre dans l’établissement et nous lance un « It’s really good here guys! Really good food.» C’est donc vendu, demain, nous viendrons déjeuner ici! Mais pas avant d’être retournés à Thao Dien pour signer notre bail et avoir découvert un peu les alentours cette fois!

A l’hôtel, nous allumons pour la première fois la télé et rigolons d’y trouver un épisode de « How I met your Mother » doublé en vietnamien. Il y a aussi quelques chaines en anglais sous-titrées, et… Disney Channel en anglais! Nous laissons Anaïs regarder un dessin animé avant une bonne douche, chaude cette fois-ci (et avec du shampooing! – vous allez me prendre pour Nabila à force), et un gros dodo!

Merci à tous de nous suivre et pour vos commentaires encourageants! A très vite!

5 thoughts on “Coup de foudre à Ho Chi Minh”

  1. Coucou vous trois,
    voici qui rassure avant d’entamer notre petit périple vers le sud !
    Continuez sur cette belle lancée, bisous 😘

    Like

  2. Vous avez trouvé ! Et si vite ! Une fois encore le Karma est avec vous et prouve que vous avez pris la bonne décision. On vous lit avec tellement de plaisir qu’on a presque l’impression d’être avec vous. Enjoy !! Bisouuus

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s